Autorité de la concurrence : Avis défavorable pour le projet d’arrêté des bonnes pratiques de la vente en ligne de médicaments

L’autorité de la concurrence a rendu accessible son avis le 15 mai (visible sur : Avis 13-A-12 :  http://www.autoritedelaconcurrence.fr/pdf/avis/13a12.pdf ) concernant la vente de médicaments en ligne pour les pharmacies françaises. L’autorité de la concurrence souhaite que la « vente en ligne ne soit pas limitée aux seuls médicaments que le pharmacien est autorisé à présenter en accès direct au public, mais soit élargie à l’ensemble des médicaments non soumis à prescription ». Elle préconise donc que le site marchand rattaché à une officine physique puisse vendre des médicaments et des produits de parapharmacie sur le même site internet.

Ci-dessous la liste et les liens vers les pharmacies autorisées par l’ARS locale (où siège la pharmacie) et validées par l’Ordre des Pharmaciens :

http://www.beautesantehygienefrance.com/automedication-c-178.html

http://www.parapharmacie-du-soleil.com/univers-15.html

http://www.santeshop.fr/vente-medicaments-en-ligne

http://pharmacie-riquewihr.fr/shop/22-medicaments

http://www.pharmaservices.fr/medicaments/informations.htm

https://www.pharma-gdd.com/fr/medicaments—medications-c19.html

http://crisalide.fr/

http://www.parapharmadirect.com/catalog/category/medicaments

http://www.mapharma28.fr/produits/catalog/1183

http://www.i-pharma.fr/fr/81-medicaments

http://lasante.net/medicament/

http://www.moncoinsante.com/medicaments.html

http://www.mapharmacienne.com/ma-sante-et-mon-bien-etre.html

http://medicamentenligne.fr/

http://www.parapharmacie-chezmoi.fr/produits-medicaments-c1102-page1.html

Vous remarquerez qu’aucune de ces pharmacies ne propose les médicaments seuls. Dans tous les sites de vente en ligne de médicaments ci-dessus, des produits para-pharmaceutiques sont disponibles sur le même site Internet. Une pratique que ne souhaite pas le Ministère des Affaires Sociales et de Santé.

Cet avis de l’Autorité de la Concurrence consolide la décision du Conseil d’État qui a permis la vente de médicaments sans prescription.

Il est temps de donner la possibilité aux pharmaciens d’officine de pratiquer leur métier sur la Toile. Cela permettra d’éviter le nombre croissant de contrefaçons mettant en danger notre santé et plus particulièrement nos actes d’achat de médicaments sur internet.

Restons vigilants sur les sites internet proposant d’acheter des médicaments en ligne car un flou juridique existe actuellement.

Le projet de décret doit impérativement clarifier cette situation en contrôlant tous les sites d’officine actuellement en ligne et en faisant respecter l’ensemble des contenus du texte de loi qui va voir le jour prochainement (dont on connaît les grands axes à travers les retours de la CNIL, et de l’Autorité de la Concurrence après avoir relu le projet de décret).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire