Jouir de résultats probants, rapides et durables lors de la mise en place d’une nouvelle stratégie commerciale n’est pas chose facile. Le parcours révèle souvent de nombreux obstacles, néanmoins surmontables. La meilleure stratégie apparait donc comme une bonne connaissance du terrain et de ses difficultés afin de mieux les surmonter.

L’arrêté des bonnes pratiques de la vente en ligne de médicament rentre en vigueur aujourd’hui (Vendredi 12 Juillet 2013). Créer un site internet de pharmacie en ligne devient légale ! La filière pharmaceutique se modernise et propose la vente de médicaments en ligne via un site internet de pharmacie.

Le tétrazépam est une benzodiazépine ayant une Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) depuis 1967, dans le « traitement des
contractures musculaires douloureuses en rhumatologie ». Le Myolastan n’est plus remboursé par l’assurance maladie depuis décembre 2011.

Les muscles douloureux (ou les douleurs aux muscles) sont orphelins du médicament Myolastam depuis lundi 8 Juillet 2013.

Toujours en attente de l’arrêté des bonnes pratiques de la vente en ligne de médicaments, Le Ministère des Affaires Sociales et de la Santé m’a indiqué que l’arrêté des bonnes pratiques de la vente en ligne de médicaments est toujours dans le circuit de validation du Ministère. Pour mémoire, l’avis de l’autorité de la concurrence a été publié le 15 Mai 2013 émettant un avis assez défavorable.

L’autorité de la concurrence à rendu lisible son avis concernant le positionnement et l’arrêté des bonnes pratiques de vente de médicaments en ligne du Ministères des Affaires sociales et de la Santé.
Très limitatif pour le développement de la vente en ligne de médicaments par les pharmaciens Français voire même dissuasif d’utiliser ce mode de vente.

La CNIL oriente actuellement vers une déclaration normale lorsqu’un pharmacien d’officine souhaite créer un site de vente de médicament en ligne. La personne en charge des questions liées à la Santé et aux médicaments au sein de la CNIL est Alexandra Blanchet, juriste. Cette personne est disponible de 10H à 12H le Lundi et de 14H30 à 16H30, le Jeudi.

Le guide des bonnes pratiques, ou plutôt l’arrêté des bonnes pratiques est examiné auprès des instances étatiques. La CNIL l’a traité en commission d’examen et cet arrêté issu d’un projet de texte semble dense. Autre entité importante, le Conseil de l’Ordre des Pharmaciens – Section A, où le pôle juridique a planché sur le sujet. Mais le lancement effectif revient au Ministère Public, plus précisément au Bureau des Médicaments qui a en charge la relecture finale et le lancement effectif de cet arrêté.

Les sites internet de pharmacies d’officine commencent tout juste à être régularisés car le délai du dépôt de dossier était le 1 mars. Cela concernait les pharmacies possédant déjà un site de vente en ligne de médicaments au 21 décembre 2012 . L’objectif est de régulariser leur existence mais respectent-elles les bonnes pratiques élaborées par des experts de la gestion de données sensibles, du commerce en ligne et de la santé ?