La CNIL oriente actuellement vers une déclaration normale lorsqu’un pharmacien d’officine souhaite créer un site de vente de médicament en ligne. La personne en charge des questions liées à la Santé et aux médicaments au sein de la CNIL est Alexandra Blanchet, juriste. Cette personne est disponible de 10H à 12H le Lundi et de 14H30 à 16H30, le Jeudi.

Le guide des bonnes pratiques, ou plutôt l’arrêté des bonnes pratiques est examiné auprès des instances étatiques. La CNIL l’a traité en commission d’examen et cet arrêté issu d’un projet de texte semble dense. Autre entité importante, le Conseil de l’Ordre des Pharmaciens – Section A, où le pôle juridique a planché sur le sujet. Mais le lancement effectif revient au Ministère Public, plus précisément au Bureau des Médicaments qui a en charge la relecture finale et le lancement effectif de cet arrêté.

Les sites internet de pharmacies d’officine commencent tout juste à être régularisés car le délai du dépôt de dossier était le 1 mars. Cela concernait les pharmacies possédant déjà un site de vente en ligne de médicaments au 21 décembre 2012 . L’objectif est de régulariser leur existence mais respectent-elles les bonnes pratiques élaborées par des experts de la gestion de données sensibles, du commerce en ligne et de la santé ?

L’actualité récente de ces derniers mois dépoussière et bouscule les habitudes des pharmacies d’officine. La Santé Publique en France aux prémices d’une nouvelle ère. Effectivement, demain nous serons tous acteurs de notre santé. Le professionnel de santé dans un premier temps devra s’adapter et créer une offre de services en phase avec ses environnements réels. Et le  »consommacteur » qui souhaite se faciliter la vie en achetant, en toute sécurité et en préservant sa santé, des médicaments en ligne.

L’actualité récente des médicaments est de plus en plus sous le feu des projecteurs. Le cas du médiator ou de Diane 35 ont révélés de nombreuses failles sur des médicaments populaires sensés guérir ou apaiser la douleur de personnes (comme vous et moi). Le paradoxe de ces molécules mise sur le marché qui produisent dans certains cas de graves interactions sur des sujets globalement sains.