PharmADN aide les pharmaciens à prendre un bon virage

Force est de constater l’augmentation de l’offre proposée aux patients en matière de santé. Depuis plusieurs années de nombreux pharmaciens titulaires ont fait confiance à leur groupement (GIE informel regroupant plusieurs officines ou groupement national regroupant de nombreuses officines) pour leur confier la gestion de leur communication Digitale. Dans ce contexte, PharmADN propose une offre alternative et personnalisée avec l’aide de partenaires expérimentés provenant du secteur de la santé ou de celui du conseil.

Nous avons accompagné de nombreuses pharmacies au niveau national aussi bien rurales, semi-rurales ou urbaines. Par exemple, Monsieur Rabreau de la Pharmacie située à Pornic fait partie du groupement national Alphéga et ce pharmacien titulaire a fait appel à nos services pour obtenir de bons résultats de référencement en saisissant les mots suivants : « Pharmacie Pornic » sur le moteur de recherche GOOGLE. Le résultat permet d’être rapidement identifié et d’être leader sur la présence Web avec son site internet www.pharmacierabreau.fr .
Par ailleurs, nous avons été parmi les premiers à mettre en place un service de vente en ligne de médicaments pour un de nos clients, pour lequel nous avons contribué à atteindre plus de 100000 visites par mois en 2 ans ; nous avons également aidé plusieurs pharmacie à obtenir leur agrément ARS pour la vente en ligne de médicaments.

De plus, il est important de prendre en considération l’intégration des réseaux sociaux dans votre communication globale. Aujourd’hui les modes de consommation évoluent, il est important de s’y adapter sans perdre de temps.

Notre première approche est de comprendre l’environnement aussi bien managérial, marché et technique où évoluent les pharmaciens qui font appel à nos services. Notre principale mission est d’offrir un accompagnement personnalisé à nos clients, le premier objectif est l’augmentation de la visibilité de leur officine sur un marché de plus en plus concurrentiel. Nous sommes dédiés à votre projet afin de vous permettre, vous et votre équipe de devenir incontournable sur une recherche réalisée à partir d’un ordinateur, d’une tablette ou d’un mobile. Votre expertise santé sera mise en relief et l’ensemble de vos activités mis en valeur avec efficience et simplicité. L’objectif est de conquérir et d’enrichir votre panel de services et de proposer de nouvelles fonctionnalités à vos clients fidèles (afin qu’ils le restent) et de développer vos contacts qualifiés (internautes et nouveaux entrants) pour obtenir une consolidation voire une augmentation de votre chiffre d’affaire.

Si vous souhaitez une présentation de l’ensemble de nos services et des outils qui existent dans notre accompagnement. Ces outils (outil sécurisé d’administration des contenus ou des ordonnances, rapports de positionnements) permettent d’obtenir de bons résultats et favorisent un suivi très satisfaisant et en temps réel. Alors n’hésitez pas, téléphonez nous au 07 88 18 98 03 afin d’échanger sur votre situation actuelle et vos besoins et nous serons réactifs pour vous proposer une solution pragmatique et en phase avec vos réalités organisationnelles, marché et techniques.

Au plaisir de travailler ensemble.

A Bientôt

Vente en ligne de médicaments ; un parcours fastidieux mais rapidement rentabilisé

La création d’un site web commercial pour vendre les spécialités accessibles sans ordonnance sur internet n’est pas chose facile. Respect de la législation, innovation, originalité… Il convient de prendre conscience de l’aspect totalement énergivore de cette démarche. L’assistance d’experts en stratégie web pour les pharmaciens apparait dans ce contexte comme une aide plus que précieuse.

En effet, envisager une telle démarche doit d’une part révéler une excellente connaissance de la législation en permanente évolution dans le domaine. Comptabilité, achats, gestion, management, communication… Les missions du pharmacien titulaire sont nombreuses et il n’est pas toujours évident de se tenir informé en temps réel des dernières recommandations, pourtant indispensables lors de la mise en ligne d’un site de e-commerce.

Dans le souci d’un avancement plus rapide et plus efficace, une grande disponibilité du titulaire et de son équipe est de rigueur. Cette implication est indispensable pour un travail coordonné officine territoire/ officine en ligne et pour une bonne communication autour des nouveautés.

La création d’un site d’e-pharmacie exige un travail considérable, dans la mesure où un produit doit obligatoirement être attaché à un visuel qui lui est propre. Par ailleurs, chaque médicament accessible en ligne doit être associé à sa notice ainsi qu’au visuel de son packaging, sujets à de régulières mises à jour. Le mauvais suivi de ce type d’innovations peut rapidement porter impact à la qualité du site d’e-commerce. Internet est une toile impitoyable où la concurrence est rude et la comparaison des consommateurs facile. Ainsi dans le même objectif, la plateforme doit sans cesse être alimentée des dernières nouveautés produites.

Nous n’oublierons pas de citer l’aspect organisationnel qu’impose cette nouvelle méthode de travail, notamment en ce qui concerne la gestion des commandes effectuées en ligne ou la mise en place du système de livraison.

Tous ces aspects mettent en exergue le confort et l’importance qu’apporte l’assistance d’un créateur web spécialisé dans les officines. Une fois les obstacles appréhendés, les avantages se font vite observés : respect de la législation, synchronisation avec le système d’information de la pharmacie, interface d’administration intuitive et sécurisé (Hébergement Données de Santé HDS)… L’affranchissement de ces contraintes est un gain de temps considérable, vous permettant de jouir d’une plateforme de vente ouverte 24 heures/24 et 7 jours/7 sans astreinte.

Un site internet rattaché à une pharmacie se veut simple et efficace, son objectif premier est de mettre en confiance le consommateur pour qu’il retrouve le contexte et la sécurité qu’il attend de l’officine, tout en se familiarisant avec cette nouvelle habitude d’achat. Côté pharmacien, l’approche innovante de la gestion de contenu qu’implique la stratégie web sera rapidement appréciée.

Depuis la réflexion organisationnelle facilitant la mise en œuvre d’une solution sur-mesure  à la création de valeur et de chiffre d’affaire pour l’officine, l’accompagnement révèle ses nombreuses facettes. Il vous offre les outils pour étudier la corrélation entre la réalité du marché et votre territoire pour vous préconiser la solution web la plus adaptée et adaptable. In fine, ce nouveau service référençant en toute sécurité plus de 5000 médicaments et articles de santé ne fera qu’augmenter la satisfaction de vos clients. Autant de raisons qui vous convaincront bientôt à sauter le pas de la e-pharmacie …

Vente de médicaments en ligne : le point un an après.

La vente en ligne de médicaments sur internet est autorisée depuis 2013. Aujourd’hui, le bilan est parfois décrit comme mitigé. Pourtant il existe des méthodes pour dynamiser cette nouvelle habitude de consommation. Au bout de quelques mois, les résultats sont rapidement à la clé et peuvent même contrer cette tendance nationale.

Dans tous les cas, l’ouverture d’une plateforme de vente en ligne est une démarche ouverte, énergique et moderne qui sait redorer l’image parfois rétrograde des pharmaciens. Certes il s’agit d’un parcours chronophage demandant une constante innovation mais n’oublions pas qu’il s’agit d’un engagement sur le long terme dont les résultats permettent de participer petit à petit mais durablement à l’évolution positive du chiffre d’affaire, par la fidélisation de la clientèle et le suivi plus facile des habitudes de consommation. De plus, ce processus inscrit l’équipe dans un dynamisme et un modernisme formateur motivant.

A l’heure du débat sur l’expérimentation de la délivrance à l’unité de certains médicaments, la vente en ligne apparait comme une solution innovante et économique, sans les inconvénients de la mise en place au comptoir. En effet, elle permet au consommateur de faire rapidement le point sur son stock à domicile et lui offre les moyens de le corriger et de trouver les informations pharmaceutiques qu’il recherche sans sortir de son domicile.

Nos habitudes d’achat en ligne ont énormément évoluées ces dernières années : hi-fi, ventes privées, alimentation « drive »…  Ces habitudes ne sont pas apparues du jour au lendemain mais sont désormais bien installées. La réticence normale éprouvée jusqu’à maintenant pour la vente en ligne de médicaments par internet ne se justifie pas, en considérant que les outils de vente en ligne se sécurisent et se démocratisent à la portée de tous.

Avec la multiplication de ces sites sur la toile, la priorité est d’offrir au grand public une méthode rapide, pratique et se distinguant des autres, tout en inspirant toute la confiance dont il éprouve le besoin lorsque sa santé est en jeu. Pour cela, de nombreuses pistes de développement vous sont proposées lors de la création d’un site web : contenu unique pour médicaments, ordonnances scannées, plateforme d’appel, mises en avant saisonnières…. Dans le respect de la réglementation française en la matière.

Dans un contexte actuel où certains se frottent d’un peu trop près aux limites de la réglementation de la vente de médicaments sur internet, il est primordial de se sentir entouré et bien encadré, cela passe par la consultation d’experts vous accompagnant à chaque étape de cette longue démarche.

www.pharmaciebailly.com : l’émergence d’un acteur innovant de la pharmacie en ligne

Depuis un an, de nombreux sites de commerce en ligne ont vu le jour, offrant une plus grande facilité et rapidité de l’accès au système de santé.

Comment se démarquer dans ce système innovant pour construire dès maintenant la pharmacie de demain ?

La réponse se situe sans nul doute dans la création de nouveaux outils, plus simples et plus sécurisés, toujours dans l’intérêt du patient. Le site internet www.pharmaciebailly.com apparaît comme un acteur innovant nous offrant ce service.

Il est bien évident que certains d’entre nous aient pu émettre des hostilités logiques à l’ouverture d’un nouveau canal de distribution puisque ceci implique bien des remaniements et ce, particulièrement pour ce qui concerne les produits de santé tels que les médicaments. C’est pourquoi la pharmacie Bailly s’efforce de répondre à ce problème par un circuit hautement sécurisé et fiable.

Nous savons aujourd’hui que la contrefaçon médicamenteuse est l’un des plus grands fléaux de la médecine actuelle. Ce phénomène nous concerne tous, puisque nous sommes chaque jour sollicités par de nombreuses publicités en ligne, dont un certain nombre peuvent malheureusement diriger vers ce type de commerce.

C’est dans ce contexte que la pharmacie Bailly révèle son atout majeur : en un seul click le consommateur est assuré de la conformité de la plateforme de vente, reliée directement à l’officine.

Chaque spécialité proposée en vente est rigoureusement décrite par un pharmacien. En un seul coup d’œil, le consommateur peut trouver les réponses à ses interrogations comme s’il était face à son pharmacien : indications, principe actif, posologie… Les prix sont clairement affichés. Et si cela ne suffisait pas à répondre à toutes ses questions, il peut consulter l’équipe de la pharmacie Bailly par téléphone et par courriel.

Conformément aux exigences du Ministère des Affaires Sociales & de la Santé, un questionnaire de santé est intégré au processus de commande.

Depuis que la pharmacie Bailly s’est lancée dans l’aventure, elle développe des moyens modernes, fluides, simples et efficaces pour assurer la sécurité de la délivrance des médicaments à ses clients.

La santé du consommateur y est protégée par de nombreux outils, la présentation du site va à l’essentiel, par le biais d’une plateforme facile à prendre en main et élégante.

Le cyberclient de www.pharmaciebailly.com n’en reste pas moins un patient à prendre en charge avec toute la rigueur que cela implique et cela visiblement, la pharmacie Bailly n’est pas prête de l’oublier.

Les médicaments à l’unité : un avenir proche pour les pharmaciens !

Révolution ? Innovation ? Simple annonce marketing ? Ou vieille idée remise au goût du jour ?

Les médicaments à l’unité ont le vent en poupe. Marisol Tourraine, Ministre de la Santé, a annoncé cette semaine (jeudi 26 Septembre 2013) lancer une phase de test auprès des pharmaciens afin de valider ou pas la possibilité de vendre des médicaments en ligne.

Objectif : Réaliser des économies et limiter l’automédication.

A savoir le remboursement des médicaments a coûté plus de 20 Milliards en 2012. Il est donc vraiment urgent de trouver une solution alternative qui permette de limiter la surconsommation de médicaments. Et oui ! Malheureusement, nous avons tous dans notre trousse à pharmacie (ou tiroir à pharmacie;-) des vieilles boîtes de médicaments soit périmées ou inutilisées car la dose proposée par le conditionnement du laboratoire allait au delà de la posologie proposée par notre médecin traitant.

Le Problème est bien là ! Le lobbying des laboratoires auprès des acteurs de la santé humaine.

Les questions qui restent en suspend sont :

1. Quand le lancement de cette expérimentation sera opérationnel ?

2. Quelles régions et quelles pharmacies de ville seront concernées ?

3. A-t-on une idée des économies réalisées via la mise en place de la vente de médicaments à l’unité ?

Ceci dit cette approche mérite d’être soutenue et je reste disposé à aider la mise en place de ce système afin de sécuriser la délivrance des médicaments au patient et de permettre aux Français de raisonner leur consommation de médicaments.

Nous proposons des solutions innovantes permettant de gérer simplement le gestion et le suivi des médicaments délivrés à l’unité. Gestion des conditionnements spécifiques, étiquetages, suivi de la qualité et des actions de bienveillance et d’anticipation auprès des patients en promulguant la  »bonne prise » des  »bons médicaments » au  »BON moment » et bien sûr sans gaspillage initial au moment de l’obtention des médicaments dans les pharmacies.

Ce projet sera efficient si l’ensemble des professionnels de santé et des industriels synchronise leur métier pour permettre aux pharmaciens de délivrer efficacement et en toute sécurité le patient.

Il est urgent pour la France de trouver un équilibre qui lui permette de rendre à nouveau accessible la bonne gestion de la santé de chaque Français au coût le plus juste et le plus équitable pour tous.

 

 

 

 

 

L’arrêté des bonnes pratiques de la vente en ligne de médicament enfin promulgué

Aujourd’hui est un grand jour pour les patients et les pharmaciens car la loi rentre en vigueur, l’arrêté des bonnes pratiques de la vente en ligne de médicaments est disponible et permet de mettre en service des sites internet (prolongement des pharmacies physiques) délivrant des médicaments sans ordonnance (environ 4000 produits).

La France se met en conformité avec la réglementation européenne et poursuit son chemin vers une harmonisation de l’approche de la vente en ligne de médicaments pour la population française. L’accès à cette fonctionnalité n’a pas été simple, aussi bien l’Ordre des pharmaciens ou le ministère des Affaires Sociales et de la Santé, voire les syndicats ou associations de pharmaciens n’étaient pas pour l’ouverture de ce marché.

La prochaine étape est la vente de médicaments avec ordonnance comme nos compatriotes européens : le Royaume-Uni et les Pays-Bas. Je pense qu’il faudra attendre quelques années avant que cette décision ne soit opérationnelle.

Par ailleurs, il a fallu de nombreuses démarches et un forcing important d’une quarantaine de pharmaciens qui possèdent déjà leur site internet de vente en ligne. Il existe de plus en plus d’offres et de proposition de création de site internet de pharmacies ou d’officines ayant pignon sur rue.

Plusieurs pharmacies ont créé leur site internet sans attendre la promulgation  de l’arrêté des bonnes pratiques de la vente en ligne de médicaments. Il semble que l’Ordre des pharmaciens ait contribué à accélérer le processus pour l’ouverture de ce nouveau canal en accordant et en présentant des listes de pharmacies en ligne depuis le début du mois de juin 2013.

Créer un site internet de pharmacie est chose complexe et le pharmacien se doit d’être accompagné de professionnels qui lui permettront de sécuriser son site internet de pharmacie et la vente de médicaments en ligne. Donc la création de site internet de pharmacie n’est pas chose facile. De plus les internautes souhaitent réellement des offres qui leur permettent de sécuriser leur achat.

 

 

 

 

Myolastan : Vade-mecum du tétrazépam >>> Les effets secondaires reconnus // 10 Juillet 2013

L’ANSM (Agence Nationale de la Santé des Médicaments) signale des effets neurologiques et psychiatriques. Ces benzodiazépines provoqueraient des effets secondaires pouvant aboutir à des crises de folie liées à la posologie de ce médicament. Autres effets secondaires reconnus, des réactions cutanées très rares mais pouvant présenter un risque létal. Par conséquent, le rappel de toutes les boites en circulation est effectif depuis lundi 8 Juillet.

Les plus touchés par cette nouvelle sont les malades du dos qui trouvaient dans ce médicament des effets anti-douleur très prisés. Quid important pour cette population qui trouvait un apaisement de leurs douleurs à travers ce médicament : le Myolastam 50 Mg (Tétrazépam).

Les effets secondaires du Myolastan 50 mg ont été reconnus. Ce médicament est donc retiré de la vente depuis lundi dernier. Suite à un rapport de la Commission Nationale de Pharmacovigilance du 20 novembre 2012, concernant une enquête sur les effets indésirables du tétrazépam.

Extrait de ce rapport : Résultats
« Base nationale de pharmacovigilance : un total de 1616 cas, dont 648 graves a été enregistré ; la moitié de ces effets sont des effets cutanés (805 cas, dont 305 graves)… De nombreux cas d’hypersensibilité retardée ont également été notifiés, dont 76 cas avec patch test au tétrazépam positif ; 6 cas d’exposition professionnelle d’hypersensibilité retardée ont été notifiés.
Parmi les effets graves autres que cutanés, les effets neurologiques, les effets psychiatriques et les troubles généraux représentent une part importante.
Dans la plupart des cas notifiés, la polymédication est majoritaire (association à des antalgiques, à des anti‐inflammatoires non stéroïdiens, à des myorelaxants, etc.)… A noter également 5 suicides et 5 tentatives de suicide.
Le tétrazépam fait partie des benzodiazépines les plus utilisées en France (1er rang en nombre de malades prévalents en 2009 et 2010 d’après les données du régime général de l’assurance maladie), même si ce n’est pas toujours sur un mode continu, avec des chiffres en augmentation sur la période 2005‐2010. »

 

 

 

 

 

 

L’arrêté des bonnes pratiques de la vente en ligne enfin publié au JO

Hier, Dimanche 23 Juin 2013, l’arrêté des bonnes pratiques de la vente en ligne de médicaments a été publié aux Journal Officiel, il est consultable sur le lien ci-dessous :

Arrêté des bonnes pratiques de la vente en ligne de médicaments : son titre  »Arrêté du 20 juin 2013 relatif aux bonnes pratiques de dispensation des médicaments par voie électronique ».

Il devrait rentrer en vigueur vers la mi-juillet 2013.

Maintenant que la réglementation se met en place, les Français vont pouvoir retrouver une confiance dans l’achat de médicaments en ligne. Des éléments graphiques comme le logo du Ministère des Affaires Sociales et de la Santé et un logo édité par l’Europe (qui devrait exister à partir de mi-juillet) permettront d’identifier rapidement le site comme respectant les règles d’écoute, d’échanges interactifs et de délivrance des BONS médicaments au BON moment. Car le problème de ce produit très spécifique, c’est sa contrefaçon massive, d’après l’Organisation Mondiale de la Santé.

Je souhaite de tout cœur que les pharmacies françaises vont relever ce défi et redonner confiance aux internautes qui doutent à ce jour de la qualité des médicaments qu’ils seraient potentiellement capables d’acheter sur Internet. Messieurs les pharmaciens, votre objectif est de réaliser des sites de très bonne qualité reflétant votre professionnalisme et votre approche méthodique dans la gestion des patients.

Et vous chers internautes, il est temps de vivre avec son temps et d’oser faire confiance à votre pharmacien. Commander en ligne des médicaments comporte plusieurs avantages : acheter des médicaments à toute heure de la journée (sachant que le pharmacien contrôlera ou provoquera l’échange avec le patient à l’ouverture de son officine pour les actes d’achat après la fermeture de la pharmacie physique).

 

 

 

 

 

L’arrété des Bonnes Pratiques de la Vente en ligne de médicaments : Pas encore Publié

Actuellement, en l’absence de l’arrêté des bonnes pratiques de la vente en ligne de médicaments, ce sont les obligations générales qui s’imposent aux professionnels de santé souhaitant mettre en vente sur Internet les médicaments délivrés sans prescription.

Les règles primordiales à respecter pour un pharmacien qui vend des médicaments sur Internet sont :

– Bien informer les internautes que le produit qu’il va acheter est un MÉDICAMENT.

– L’obligation de vérifier la commande via un contrôle du profil du patient et du contenu de son panier.

A ce jour, la vente de produit para-pharmaceutique est tolérée sur un même site internet mais les informations sur ces produits de parapharmacie doivent apparaître dans un onglet spécifique bien distinct de la rubrique qui vend des médicaments.

Le Ministère des Affaires Sociales et de Santé n’a pas de visibilité temporelle sur la mise à disposition de cet arrêté des bonnes pratiques de la vente en ligne de médicaments. Nombre de pharmaciens attendent avec impatience la validation de cet arrêté afin de pouvoir se projeter sereinement dans l’avenir de l’e-santé, ainsi que pour agir en conformité absolue avec les règles émissent par le gouvernement.

La publication de cet arrêté se fait attendre !!!

Petite consolation, le soleil apparaît dans le ciel et réchauffe nos esprits.

On constate de nouveaux entrants sur la Toile tous les jours, des pharmacies qui sont autorisées par les ARS locales et identifiées par l’Ordre des Pharmaciens comme étant des sites en phase avec les attentes de la profession et respectant des règles qui n’existent pas.

 

 

 

 

Autorité de la concurrence : Avis défavorable pour le projet d’arrêté des bonnes pratiques de la vente en ligne de médicaments

L’autorité de la concurrence a rendu accessible son avis le 15 mai (visible sur : Avis 13-A-12 :  http://www.autoritedelaconcurrence.fr/pdf/avis/13a12.pdf ) concernant la vente de médicaments en ligne pour les pharmacies françaises. L’autorité de la concurrence souhaite que la « vente en ligne ne soit pas limitée aux seuls médicaments que le pharmacien est autorisé à présenter en accès direct au public, mais soit élargie à l’ensemble des médicaments non soumis à prescription ». Elle préconise donc que le site marchand rattaché à une officine physique puisse vendre des médicaments et des produits de parapharmacie sur le même site internet.

Ci-dessous la liste et les liens vers les pharmacies autorisées par l’ARS locale (où siège la pharmacie) et validées par l’Ordre des Pharmaciens :

http://www.beautesantehygienefrance.com/automedication-c-178.html

http://www.parapharmacie-du-soleil.com/univers-15.html

http://www.santeshop.fr/vente-medicaments-en-ligne

http://pharmacie-riquewihr.fr/shop/22-medicaments

http://www.pharmaservices.fr/medicaments/informations.htm

https://www.pharma-gdd.com/fr/medicaments—medications-c19.html

http://crisalide.fr/

http://www.parapharmadirect.com/catalog/category/medicaments

http://www.mapharma28.fr/produits/catalog/1183

http://www.i-pharma.fr/fr/81-medicaments

http://lasante.net/medicament/

http://www.moncoinsante.com/medicaments.html

http://www.mapharmacienne.com/ma-sante-et-mon-bien-etre.html

http://medicamentenligne.fr/

http://www.parapharmacie-chezmoi.fr/produits-medicaments-c1102-page1.html

Vous remarquerez qu’aucune de ces pharmacies ne propose les médicaments seuls. Dans tous les sites de vente en ligne de médicaments ci-dessus, des produits para-pharmaceutiques sont disponibles sur le même site Internet. Une pratique que ne souhaite pas le Ministère des Affaires Sociales et de Santé.

Cet avis de l’Autorité de la Concurrence consolide la décision du Conseil d’État qui a permis la vente de médicaments sans prescription.

Il est temps de donner la possibilité aux pharmaciens d’officine de pratiquer leur métier sur la Toile. Cela permettra d’éviter le nombre croissant de contrefaçons mettant en danger notre santé et plus particulièrement nos actes d’achat de médicaments sur internet.

Restons vigilants sur les sites internet proposant d’acheter des médicaments en ligne car un flou juridique existe actuellement.

Le projet de décret doit impérativement clarifier cette situation en contrôlant tous les sites d’officine actuellement en ligne et en faisant respecter l’ensemble des contenus du texte de loi qui va voir le jour prochainement (dont on connaît les grands axes à travers les retours de la CNIL, et de l’Autorité de la Concurrence après avoir relu le projet de décret).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Top